TUTORIEL Leurres Souples et Marqueurs : Séance coloriage !

TUTORIEL Leurres Souples et Marqueurs : Séance coloriage !

Sujet maintes fois abordés sur les forums de pêche , la question revient pourtant souvent :

» Mais, tu utilises quoi comme marqueurs pour colorier tes leurres? et comment t’y prends-tu?  »

Je vais donc vous présenter ici ma technique , qui a évoluée au fil du temps, et me donnes aujourdh’hui entière satisfaction sur le résultat et la tenue du marquage dans le temps.

Dans le passé, j’utilisais beaucoup les « Promarkers » , que bon nombre de pêcheurs connaissent et utilisent toujours…Le plastique Plastibaits n’existait pas encore…je coloriais donc soit des leurres du commerce , essentiellement les transparents et blancs,  soit les plastisols que j’utilisais à cette époque pour fabriquer mes leurres.

Le principal défaut était le suivant : Après que les leurres aient été coloriés depuis un petit bout de temps, non seulement les couleurs commençaient à migrer dans les leurres (ce qui dans certains cas donnait un effet ,certes non voulu, mais pas vilain du tout…) , mais dès qu’on stockait les leurres entre eux dans les boites de pêche, les couleurs migraient également d’un leurre à l’autre…la seule solution était alors de conserver individuellement chaque leurre pour qu’il ne soit pas en contact avec un autre….jouable…mais un peu fastidieux…Les couleurs posant le plus de problème étant les plus foncées, donc les plus riches en pigments, tout particulièrement le noir.

Et puis est arrivé le Plastibaits…des nouveaux marqueurs également…dont les Graph’it markers , que Breizhbaits commercialise depuis peu.

Mon choix s’est porté sur ces marqueurs, d’une part à cause de leur finition irréprochable et d’une très bonne tenue des pointes à l’usure, mais aussi pour leur ergonomie, ainsi que les tons de couleurs que je trouve plus sympa et naturels.Ils ont également une très bonne compatibilité avec les leurres fabriqués en Plastibaits , les couleurs ne migrant plus à travers la matière dans le temps…Ceci dit , il est tout à fait possible d’utiliser ces marqueurs sur d’autres types de plastiques et leurres du commerce…j’ai testé sur pas mal d’entre eux, mais pas tous bien sur…

Parmi la gamme entière (plus de 150 coloris)  ,une bonne partie des couleurs ne convient cependant pas à l’application sur les leurres souples…couleurs trop marquées , trop claires et délavées, ou tout simplement très moches et pas vraiment pêchantes…Rappelons au passage que tout comme les Promarkers, ce type de marqueurs est avant tout destiné aux beaux-arts, essentiellement sur des feuilles blanches…J’ai donc sélectionné au fil des essais ,  une douzaine de coloris vraiment adaptés , en tout cas pour les pêches en mer de ma région, et que j’utilise donc très régulièrement.

La première Chose importante à retenir, c’est qu’avec un seul colori de marqueur, vous allez obtenir non pas une mais des couleurs différentes selon la couleur de base de votre leurre.

prenons par exemple, le Colori MILITARY :

-Appliqué sur une feuille blanche, cela va nous donner  un vert clair style camouflage (d’ou son nom..:p ).

-Appliqué sur un leurre souple BLANC et entièrement opaque , cela va nous donner  à peu près la même chose que sur la feuille blanche.

-Appliqué cette fois sur un leurre souple entièrement Translucide (ou translucide pailleté), cela va nous donner un jaune chartreux du plus bel effet.

-Appliqué sur une un dos ou flanc BLEU par exemple, et cela va nous donner une sorte de vert turquoise bien sympathique aussi.

Vous l’avez compris , les possibilités de tons différents sont énormes , juste limitées par votre imagination et surtout les essais que vous pourrez faire au fil du temps, même sur un tout petit bout de leurre, juste pour voir ce que ca donne dans un 1ere temps.

La Deuxième chose à savoir, c’est qu’il est tout a fait possible de passer une 1ere couche avec un colori de marqueur, et une seconde (ou même une troisième…) quasiment à suivre  (laisser quand même sécher la 1ere quelques minutes) avec un autre colori de marqueur pour obtenir , la encore , un colori final inédit :

Les différents verts, bleus et gris se mixent et se prêtent particulièrement bien à cette technique multicouche.

Sur la photo suivante, divers prototypes coloriés uniquement avec les Graphit markers. De haut en bas et de gauche à droite : coloris Rhododendron (Rose vif) ,  Amazon ( bleu  turquoise tirant legerement sur le vert foncé),  Military ( = jaune chartreux sur les leurres translucides) , Cedar ( Vert turquoise ) , Olive , GreenGray9 et Petroleum.

quelques_examples02

——————————————————————————————————————————–

L’autre façon de customiser encore plus ses couleurs , c’est avec l’outil BLENDER que Breizhbaits propose également en boutique , et qui n’est rien d’autre qu’un marqueur à encre transparente..son usage est double :

-D’abord, il permet  de  faire un dégradé sur un colori fraichement réalisé  : on marque donc le leurre avec le colori choisi, et sans attendre on vient appliqué le BLENDER soit directement sur toute la surface colorier, soit juste sur une petite partie, légèrement décalée en dessous pour faire un dégradé sur des flancs par exemple.

-L’autre façon de faire un dégradé, c’est toujours avec le BLENDER, mais cette fois on va absorber l’encre d’un marqueur directement avec celui ci…les deux pointes larges du BLENDER et du marqueur devant être mise en contact….le BLENDER va absorber rapidement l’encre du marqueur et il ne restera plus qu’a réaliser  le dégradé avec celui ci….

-Le BLENDER permet aussi de mixer une ou plusieurs couleurs. Pour se faire, on prend une petite plaque d’alu ou de plastique non absorbant…on dépose les coloris devant être mélangés en gribouillant des petits ronds de 2 ou 3 cm2 par exemple, puis on prend son BLENDER et on vient mélanger ces couleurs…le BLENDER va les absorber et il va être possible de colorier environ 1 leurre comme cela…si le leurre est gros, il faudra renouveler l’opération une ou plusieurs fois…

(Il ne restera plus qu’à nettoyer la plaque d’alu ou plastique en fin de travaux, ou même la laisser tel quelle, car même sèche ,l’encre sera de nouveau réutilisable et absorbable  avec le BLENDER..même plusieurs jours après…)

Une fois les opérations avec le BLENDER finies, pas de panique, s’il reste un peu d’encre du marqueur sur la pointe du BLENDER, il suffit de la mettre en contact quelques secondes avec du papier absorbant pour enlever le léger excédent….un Seul BLENDER est donc nécessaire pour pouvoir mixer plusieurs couleurs ou dégradés de couleurs…Sa durée de vie se terminant quand il n’a plus d »encre, tout comme les marqueurs.

——————————————————————————————————————————-

Petites explications sur le BLENDER faites, passons maintenant au mode opératoire : Comment colorier, faire seicher, stocker les leurres, et en option rajouter de l’attractant.

1) Ce mode opératoire concerne les leurres fabriqués avec du Plastibaits , peu importe la formule SHORE de dureté , le principe est le même .Cependant une matière très très souple  (par exemple : Plastibaits Low shore + 10 % de Softener) sera un peu plus difficile à colorier pour les débutants…le leurre étant très mou..mais avec un peu de pratique, ça se fait (presque) très facilement.

2) Les meilleurs résultats sont obtenus en coloriant les leurres le jour même de leur fabrication. Le Plastibaits étant alors au maximum de sa capacité d’absorption.

Une fois les leurres démoulés ,sortis de l’eau fraiche (période de trempage de  10 min maxi juste après démoulage pour éviter les déformations) ,et mis à plat sur du papier essuie-tout, les laisser sécher , ou éponger avec une feuille d’essuie-tout pour absorber l’excédent d’eau et accélérer le séchage.

Une fois les leurres bien secs, vous remarquez qu’au toucher , ils sont légèrement collants, non gras..c’est parfait pour débuter les travaux de coloriage.

-Utiliser la pointe large des marqueurs pour les dos ou les flancs. Utiliser la pointe fine pour les points,pointillés,stries,et autres zébrures en tous genres.

3) travailler sur une ou deux feuilles d’essuie-tout en déposant les leurres dessus.Cela évitera de marquer définitivement, par exemple, la jolie table en merisier offerte par belle maman et éviter un psychodrame familial..:p

Tenir le leurre par le ventre, ou le fixer avec une petite aiguille planté dans du bois, pâte a modeler etc…avec votre « bonne main » , colorier les flancs ou le dos toujours en une seule passe afin d’avoir un mouvement régulier…soit de l’avant à l’arrière du leurre, soit l’inverse selon les préférences de chacun afin d’être au plus à l’aise.

Les coloris sombre ne nécessitent en générale qu’une ou deux passes, les coloris plus claires ou les rouges /roses nécessitent plusieurs passes successives et rapides…

L’encre pénètre rapidement dans la matière et va mettre une bonne dizaine de minutes a sécher en surface ( mais pas à l’intérieur du leurre, on verra pourquoi plus loin)…l’excédent d’encre est visible en surface, cela forme des marques pas très esthétiques..c’est normal..on va voir ensuite comment uniformiser la couleur…

On procède ainsi pendant une dizaine de minutes, le nombre de leurres coloriés dépendant de leurre taille, mais aussi du nombre de couleurs appliqués, motifs supplémentaires s’il y a, etc…finissez complètement votre 1ère série de coloriage avant de passer a l’étape suivante…et ne soyez pas tentés d’éponger l’excédent d’encre avec de l’essuie-tout, l’opération suivante va s’en charger , avec un bien meilleur rendu.

4) Plongez vos leurres dans une bassine ou évier contenant  1 ou 2 litres d’eau froide ou légèrement tiède, avec un peu de produit vaisselle….Avec les mains, nettoyez et frottez rapidement vos leurres, l’excédent d’encre partiellement sèche s’en va…comme vous pouvez le constater avec la teinte de l’eau…c’est a peu près tout, cela prend moins d’une minute pour une bonne série de leurre…

Sortez vos leurres, et reposez les à plat sur de l’essui-tout pour qu’ils entament leur  phase de cure (durcissement ) et de séchage en profondeur de l’encre des marqueurs…Et laissez plusieurs jours avant de les gaver d’attractant huileux ,et  les stocker dans vos boites ou sachets.

Sans attractant, il est déconseillé de stocker les leurres les uns sur les autres dans les boites pendant plusieurs jours , la matière sèche du plastique ferait que les encres peuvent marquer entre les leurres…par contre pour une session de pêche, pas de soucis…..Et avec de l’attractant huileux, aucun soucis sur le stockage à long terme, comme en témoigne cette photo d’une de mes boites de pêche: leurres coloriés et stockés depuis plusieurs mois, aucun marquage des leurres entre eux….

Tous les leurres des 2 compartiments du haut on été coloriés uniquement à l’aide des marqueurs Graphit.Les colori GreenGray 9 , Petroleum et Coolgray 8 conviennent parfaitement en surcouche finale pour foncer les dos. Mais attention, certains jours, ou sur certains spots, les dos clairs auront la supériorité ! 🙂

 

exemple_stockage

———— ————- ———— —————- ———— ———— ————- ———— ———– ————- ————- ———-

Quelques précisions en vrac :

– L’odeur des encres, que certains peuvent juger comme néfastes sur l’odorat des poissons, est présente pendant et  juste après coloriage, mais disparait très vite..et encore plus vite avec cette technique de nettoyage du surplus d’encre à l’eau savonneuse et le stockage des leurres sur du papier essuie-tout ( idéalement, en retournant les leurres de coté une fois de temps en temps..)…

-Je n’ai pas noté de grande différence sur le fait de stocker les marqueurs à plat ou verticalement…idéalement, ils devraient être stockés verticalement , pointe large en bas, afin d’être toujours prêt a marquer (l’encre descendant naturellement par gravité et absorption). Les capuchons des Graphit sont bien hermétiques à condition de bien les refermer.

-A condition ne pas s’amuser à marquer des leurres gras  (ce qui les rendraient rapidement hors d’usage), les Graphit ont une bonne réserve d’encre et permettent de colorier un bon nombre de leurres avant d’avoir besoin de les changer. , tout dépendant bien sur de la taille des leurres et des surfaces de coloriage…

-Il est tout a fait possible de modifier ou (re)customiser des vieux leurres persos ou du commerce déjà gras…cependant, il faudra repasser par l’étape 4) de ce petit tutoriel, et bien nettoyer et dégraisser vos leurres avec de l’eau chaude savonneuse….

-Je n’ai pas eu le temps d’essayer les marqueurs sur des leurres durs mais il y a fort à parier que cela marche (N’hésitez pas à me faire par de vos essais) . En tout cas sur du plomb, je les utilise régulièrement (uniquement sur des posts sableux ou la perte des TP est très limitée voir inexistante) : la technique est toute simple : Tête plombée fraichement coulée, coloriage et séchage à l’air d’environ 15min…puis vernis epoxy en une passe (deux couches, c’est surement mieux..mais plus long . A noter que l’epoxy va légèrement diluer l’encre en surface et s’en imprégner.)

-Idem sur les mouches, teasers, jupes silicones…etc…

 

Ici un autre exemple de coloriage sur une autre forme de leurre : Ajout d’une petite ligne latérale avec la pointe fine des marqueurs ( histoire de changer..:p )

quelques_coloris

Vous pouvez retrouver cette sélection de marqueurs sur la boutique Breizhbaits , au lien suivant :

http://breizhbaits.com/marqueurs/33-marqueur-graphit.html

 

Esperant que cet article ait pu contribuer à vous faire découvrir ou redécouvrir les joies du coloriage.

N’hésitez pas à nous donner vos retours , ou poser vos questions.

Lors de la prochaine Démo Breizhbaits, qui aura lieu à St-pol de léon (29)  le samedi 7 décembre prochain, en partenariat avec l’association PSL (Pêcheurs Sportifs Léonards),  Le coloriage des leurres souples aura aussi sa place avec la possibilité de colorier quelques leurres pour ceux qui le souhaitent.

Bons Crafts…:)

Niko

———————————————————————————————-

————————————————————————–

——————————————–

——————–

——-

 

Edit Septembre 2014 : Quelques ajouts de photos supplémentaires pour celles ou ceux qui ont toujours du mal avec le coloriage…. 🙂 Ici,ma fille de 8 ans maitrise la chose après 1 ou 2 essais un peu « patachon » il y a quelques mois, quoi de plus normal…Désormais, elle sait comment tenir le leurre, bien a plat sur un plan de travail, le leurre positionné perpendiculairement à la table, ainsi il est facile de colorier le leurre par passes successives , s’en s’arrêter, de l’avant du leurre à l’arriere (ou l’inverse)..afin d’avoir une délimitation propre et net du colori.Les doigts sont positionnés là ou le leurre ne sera pas colorié (ventre, caudale etc..), et servent aussi à la maintenir…ainsi, on ne s’en met (presque) pas sur les doigts, et on evite les bavures accidentelles….Une fois les flancs du leurre coloriés, on finit par le dos ( ou l’inverse…c’est au choix).

Ici une série de Shads coulés en Plastibaits High Shore , le plastisol le plus vibratoire de la gamme, teinté uniquement avec un peu de Nacre Super Chrome Pearl  ‘Camel Green’ et quelques paillettes en batonnets Silver Hologram.Après passage au marqueur , on devrait ainsi obtenir un colori bien perlé et brillant sur les parties coloriées aux marqueurs Graph’it.

20140913_115126

Tout en regardant ses dessins animés, ma fille continue ses ‘oeuvres d’art’ et forcément , les marqueurs roses / violets sont de la partie…Qui a dit que c’était un colori de fille? 🙂 ça tombe bien, j’avais quasiment plus de ces coloris la dans mes boites de pêche….certains jours ou a certaines périodes de la saison, nos poissons carnassiers en sont très friands.

Après coloriage donc, on applique ce qui est décrit un peu plus haut dans le tutoriel : on laisse sécher l’encre des marqueurs une dizaine de minutes, et on vient rincer les leurres brièvement en les frottant entre les mains, avec de l’eau chaude ou tiède et savonneuse (produit vaisselle par exemple)…Ainsi l’excédent d’encre s’en va, et les coloris s’uniformisent parfaitement : on obtient un résultat d’une qualité irréprochable….il ne reste plus qu’a les laisser secher au minimum 24h avant de les baigner dans l’attractant, pour optimiser les leurres au maximum…Ceci dit, si vous décidez d’aller pecher directement avec, et donc sans attractant, vous pouvez le faire aussi…l’odeur des marqueurs Graph’it disparait tres vite, en quelques dizaines de minutes..en tout cas, pour l’odorat humain « normal »…:)

20140913_122342

 

Ici quelques « Dos vert » obtenus avec les coloris de marqueur Graph’it  « Tuscany » et « Olive » et quelques « Dos marrons » obtenus avec les coloris « Ebony »  (pour un marron plus foncé) et »Espresso » (pour un marron un peu plus clair)….Une fois le colori du dos appliqué, les flancs sont faits sans attendre avec du jaune « Sun » qui nous donne en fait un jaune/vert nacré du plus bel effet sur cette base de plastibaits légerement vert nacré au coulage.Voila comment obtenir de superbes degradés le plus simplement du monde.

20140913_122453

D’ici 24 heures, cette série de leurre baignera dans l’un des attractants huileux de la gamme Breizh Baits, les rendant encore plus brillants, tout en supprimant définitivement toute trace résiduelle d’odeur négative (plastique, marqueurs,doigts etc)…on y croit ou on n’y croit pas…personnellement, je ne me pose plus la question depuis bien longtemps…car tous mes leurres souples sont imprégnés de ces attractants.

20140913_123855

La sélection de marqueurs Graph’it de la boutique Breizh Baits s’est dernierement agrandit avec l’ajout de coloris suplémentaires , et quelques accessoires complémentaires bien pratiques comme la Palette de mélange de couleurs ou encore la pointe spéciale Brush qui permet de customiser ses marqueurs existants.

20140913_122414